Marie Catherine Sophie Félicité Leszczynska

#

Marie Catherine Sophie Félicité Leszczynska (Trzebnica, 23 juin 1703-Versailles, 24 juin 1768), était princesse de Pologne, reine de France (1725-1768), fille du roi détrôné de Pologne Stanislas Leszczynski et de Catherine Opalinska.
Seconde fille (l'aînée, Anne Leszczynska, était née en 1701 et morte d'une pneumonie en 1718) de Catherine Opalinska et de Stanislas Ier Leszczynski, éphémère roi de Pologne grâce à Charles XII de Suède puis Duc de Lorraine et de Bar (à titre viager) grâce à Louis XV de France, Marie-Catherine-Sophie-Félicité Leszczynska naquit à Trzebnica, en Silésie, le 23 juin 1703.

Quand Louis XV tombe une énième fois malade en février 1725, le duc de Bourbon craint que le duc d'Orléans, fils du défunt régent et son rival ne monte sur le trône. Pour éviter qu'une telle chose se produise, il faudrait que Louis XV ait, au plus vite, une descendance. C'est pourquoi, après avoir dressé une liste des princesses d'Europe à marier, on choisit Marie Leszczynska qui, à 22 ans, est en âge d'avoir des enfants, contrairement à la jeune fiancée du roi, l'Infante-reine Marie-Anne-Victoire d'Espagne, que l'on renvoie.
Le roi, orphelin à peine âgé de quinze ans, et son précepteur, le cardinal de Fleury, rival du duc de Bourbon, acceptent cette alliance sans avantage avec cette princesse quasiment vieille fille qui compte déjà vingt deux ans soit sept de plus que son futur mari.
Le 2 avril, M. le Duc demande à Stanislas sa fille en mariage au nom de Louis XV. L'annonce du mariage n'est pas très bien accueillie à la Cour et à l'étranger, où l'on se récrie sur les origines de la famille Leszczynski et sur sa nationalité polonaise.
Des rumeurs vont même jusqu'à annoncer que la future reine est laide, scrofuleuse, épileptique, ou stérile.
Néanmoins, le 15 août 1725, le duc d'Orléans, premier prince du sang, épouse Marie par procuration dans la cathédrale de Strasbourg, devant le cardinal de Rohan, grand aumônier de France. Pendant son repas, elle est servie par Mademoiselle de Clermont, sœur du duc de Bourbon, un membre de la famille royale. Il faut à Marie un solide bon sens et de la simplicité pour ne pas se laisser étourdir par le destin qui lui échoit.
De Strasbourg à Metz, puis à travers la Champagne et la Brie, Marie se fait vite aimer du peuple en distribuant des aumônes sur le chemin de Fontainebleau.
Le 4 septembre, Marie rencontre Louis XV, et le 5 septembre, ils se marient à Fontainebleau. Le mariage est consommé le soir même, et le roi fera durer la " lune de miel " à Fontainebleau jusqu'en décembre. Marie tombe aussitôt amoureuse du Roi, son cadet de 7 ans, et lui-même en est, à l'époque, très épris (il a 15 ans, elle est son premier amour).
On donne comme grand aumônier à la nouvelle reine le cardinal de Fleury, ancien précepteur du roi et des serviteurs qui ont veillé sur Louis XV enfant, afin de lui permettre de mieux connaître son mari. Elle lui donne rapidement des enfants, et en grand nombre : 10 en 10 ans (huit filles dont des jumelles et deux fils). Seul l'un des deux garçons, le dauphin Louis-Ferdinand, survivra à l'enfance.