11 novembre Fête nationale de l'Indépendance

#

La Pologne a deux Fêtes nationales : le 11 novembre, qui commémore l'indépendance retrouvée de 1918, et le 3 Mai, qui célèbre la Constitution de 1791.

Cette deuxième célébration est quelque peu curieuse car la Constitution du 3 Mai 1791 n'a jamais été appliquée et n'a pas empêché le dépeçage de la Pologne-Lituanie. En effet en 1795, la Pologne a été démembrée entre l'Empire Austro-hongrois, la Russie et la Prusse. Et malgré l'épopée napoléonienne, deux insurrections et une révolution, ces efforts sont restés vains et n'ont pas redonné à la Pologne l'indépendance et la liberté tant souhaitées. Cet état de chose perdurait encore en 1918.

Le 11 novembre fut institué Fête Nationale en 1937, mais a pu être célébré seulement deux fois avant le début de la 2ème guerre mondiale. Puis, après-guerre, les Communistes l'ont purement et simplement annulé et toute forme de commémoration était réprimée. Depuis 1989, la Fête Nationale est de nouveau une occasion de manifester sa joie et son patriotisme.

Ce n'est que pendant la Première Guerre Mondiale, dans le but de s'approprier le potentiel humain et la fidélité des soldats déjà enrôlés de force, que d'abord l'Empereur d'Autriche et d'Allemagne, puis le Tsar de la Russie, et enfin le Président des Etats-Unis parlent de la nécessité de la création d'un état polonais indépendant. En 1918, la défaite des empires centraux approchant, les militants indépendantistes demeurés sur place ou en exil ont commencé les préparatifs pour mettre en place la future administration polonaise.

123 ans d'attente pour voir naître la République de Pologne

Le Gouvernement de transition de la République Polonaise a été formé durant la nuit du 6 novembre. Le 10 novembre le commandant Jozef Pilsudski est arrivé de Magdebourg ou il était interné depuis que les légions polonaises qu'il avait créées avaient refusé de prononcer leurs vœux de fidélité à l'Empereur d'Allemagne. L'Armistice a été signé le 11 novembre, le jour même le Conseil de Régence (l'autorité imposée par les empires centraux à la Pologne en 1917) a transmis à Jozef Pilsudski l'autorité militaire. Dans la liesse générale, les soldats allemands ont été désarmés et les symboles germaniques mis à bas.